Vaste sujet, sur lequel je cogite et re-cogite sans fin…

Je suis convaincue que les enfants ont besoin d’avoir un retour sur leur travail, afin de pouvoir se rendre compte des progrès accomplis, ou du chemin qu’il leur reste à parcourir dans les apprentissages.

Jusqu’à présent, j’utilisais le système des pastilles de couleurs coloriées sur chaque travail écrit, avec une petite notice explicative à l’attention des parents :

image

Mais on ne peut pas dire que ce système m’ait convaincue…Dès qu’ils me rendent un travail, la plupart des enfants me demandent “Tu vas mettre vert ?”. Et quand ils voient qu’un camarade a une pastille orange, ou rouge parfois, ils commentent :”C’est parce qu’il a pas bien fait son travail !”… Et j’ai beau expliquer et expliquer encore que non, ce n’est pas parce qu’il n’a pas bien fait son travail, c’est juste pour lui dire qu’il doit encore apprendre…rien n’y fait. Je trouve ça contre-productif, et ça me désespère !

Bref, cette année, j’ai envie de tenter autre chose, et j’ai mis au point un codage basé sur “l’escalier du savoir” (pas terrible comme nom, je sais, si vous pensez à mieux, je suis preneuse !) que je vous livre, dans l’espoir d’avoir vos avis éclairés avant de le mettre en pratique :

image

Ce petit escalier sera reproduit sur tous les travaux écrits, et j’y dessinerai la pastille en fonction du travail réalisé par l’enfant.

Je me dis que ce codage offre une vision plus optimiste de l’apprentissage, comme un escalier dont on peut visualiser la dernière marche parce qu’on est certain de pouvoir y accéder. J’espère qu’il aidera l’enfant à se projeter dans les apprentissages en lui montrant le chemin à parcourir, plutôt qu’en stigmatisant ses erreurs…

Voilà le fruit de mes cogitations…et de mes doutes aussi ! Et c’est à ce moment que je vous demande votre aide ! Vos commentaires, critiques, conseils me seraient précieux pour finaliser ce projet avant la rentrée…

Merci d’avance à tous ceux qui voudront bien apporter leur pierre à mon petit escalier, et bonnes vacances à tous (quand même !) Clignement d'œil